Midi donc, nous voilà à bord de la barge pour rejoindre Petite Terre. Il n'y a qu'un moyen d'aller de Grande Terre à Petite terre, c'est de barger.

Deux types de bateaux existent:

la barge qui est réservée aux piétons, mais qui accepte aussi des scooters et quelques voitures; elle a une rotation au quart et moins le quart

et l'amphidrome, qui lui prend tous les véhicules (voitures, camions, engins de chantier) et quelques passagers; lui a une rotation à l'heure et à la demie.

la barge

Après 15 minutes de traversée nous débarquons à Dzaoudzi

arrivée

qui est le siège de l'administration française qu'elle partage avec Mamoudzou; c'est ici que sont la marine nationale et la légion étrangère.

Et comme nous on ne fait pas ramadan, nos pas nous dirigent vers....

restau

c'est surtout le nom qui nous a interpellé: après Brest et Nouméa, voilà celui de Dzaoudzi.

Nous nous régalerons d'un délicieux rougail saucisse après avoir réclamé du poutou qui est le condiment mahorais: du piment écrasé avec de l'oignon, du sel et du jus de citron; attention fuego!!

Puis pendant que zhom va bosser, i(l faut bien quand même), moi je joue les touristes.

Une première visite, incontournable, l'ancienne demeure du gouverneur construite en 1881 sur les plans de Gustave Eiffel, avec son très beau jardin tropical et gardé par deux canons .

canons maison

Aujourd'hui cette demeure sert a des manifestations culturelles

maison

devant

devant

derrière

derrière

Et dehors sur la place de France deux vieux canons qui auraient servi lors des dernières campagnes de Napoléon.

canon

Puis une longue marche sur le fameux  Boulevard des crabes qui relie Dzaoudzi à Labatoir.

bld crabes

bordé d'un côté par la mer avec sa belle plage du Faré, et de l'autre par la lagune

plage

la plage du Faré

lagune

la lagune

la digue a été construite par les français en 1850 au temps de la colonisation et arrive au rond point du four à chaux, là ou accostent les pêcheurs qui vendent en direct le produit de leur pêche

pecheurs

Et voilà un aller retour sous le soleil pour finir par aller faire un tour dans la mangrove. Je vous montre çà demain.

Du coup il me faudra revenir car il y a encore beaucoup à voir, notamment les bâtiments coloniaux qui restent, ainsi que visiter les communes de l'Abattoir er de Pamandzi. Ce sera pour une autre fois. Là je suis crevée et surtout écrevisse d'avoir marché sous le soleil et sans protection. Mon baume de tamanu va être le bien venu!!

et pour finir une photo d'un arbre avec des fruits non comestibles, mais énormes. D'après ce que j'ai compris après avoir interrogé le gardien qui ne parlait presque pas français, se serai une sorte de calebassiers

arbre

Bonne soirée

640020dreves