Dimanche nous avons barger pour aller au DLEM voir la (les crèches) de Noël. Hélas nous étions mal informé sur le déroulement de la manifestation: pensant qu'il s'agissait d'une unique et grande crèche à visiter dans un hangar, nous y sommes allés vers 16h. Mais en fait, il s'agissait de plusieurs petites crèches, faites par différents services du DLEM, et à chaque fois, il y avait la queue, car seule 6/8 personnes pouvaient entrer dans la salle. Du coup nous n'avons pu voir que la crèche n° 1 et la 4. Quel dommage, car c'était vraiment très bien.

ci après l'article paru dans la presse:

 

DLEM

 

Les superbes crêches des légionnaires

 

Comme à l’accoutumée, le Détachement de laLégion Etrangère de Mayotte(DLEM) a organisé à l’occasion de Noël son célèbre concours de crèches. Loin de leurs familles pour la plupart, bercés par la nostalgie, l’absence et la solitude, les légionnaires font chaque année le pari de rendre cette fête religieuse conviviale et sereine. La légion, une grande famille qui regroupe en son sein des hommes et des femmes de nationalités très diverses. Le DLEM est officiellement implanté à Mayotte depuis avril 1976, moment où les Comores ont accédé à leur indépendance. Avant cela il était nommé DLEC (DétachementdeLégion Etrangère des Comores.) C’est à Dzaoudzi qu’elle a pris ses marques et depuis, fête Noël comme tous les autres habitants. Car bien plus qu’une fête religieuse pour ces hommes, c’est devenu un moment de partage. Les crèches faisant partie intégrante de la fête de la nativité, une activité lui est ainsi consacrée tous les ans à travers ce concours. Et cette fois encore ils étaient cinq groupes à être en lice et à rivaliser de créativité pour tenter de remporter la première place. Cependant un seul a eu le privilège de se hisser au devant de la scène. L’originalité, l’esprit de Noël, la musicalité et la profondeur des textes, sont autant de critères qui ont permis au jury de faire son choix sur la meilleure présentation. Comme chaque année, le jury était composé du Chef de corps, des Présidents des catégories, du Commandant en second, du vice-président de l’Amicale de la Légion Etrangère et du Père Benoit. C’est unanimement que les derniers ont choisi de récompenser le travail fourni par des légionnaires de la 1ère CIE. Les vainqueurs ont choisi de faire une représentation des anciens du DLEM dans le Djebel durant la guerre d’Algérie un jour de noël. Comble de l’originalité, les légionnaires ont remplacé les figurines et joué eux-mêmes les personnages. Une pièce émouvante mettant en avant la tristesse de l’éloignement des êtres chers à Noël. Cependant toutes les œuvres ont un point commun, elles mettent en exergue, la solidarité, le respect du supérieur et les liens extrêmement forts entre les soldats. En effet, la comparaison d’appartenance à la légion comme à une seconde famille, se dégageait de toutes les présentations. «Ce fut un réel travail de section et non d’un petit groupe, tous les légionnaires ont mis la main à la pâte même si ils ne jouent pas forcément dans la pièce. » Explique avec enthousiasme Vincent Rochefort, Lieutenant, chef de section tournante. Un esprit d’entraide et de camaraderie, c’est aussi cela l’armée. Les crèches furent ouvertes au grand public durant toute l’après-midi d’hier à partir de 14h00. Tous ceux qui le souhaitaient ont pu découvrir et contempler toutes les maquettes et réalisations. Le préfet lui-même était attendu à 15h00 avec sa famille pour une visite. Le déroulé de la journée d’hier venait clôturer deux jours festifs pour le DLEM. En effet, les festivités avaient démarrées le 24 décembre, la veille de Noël. Différentes acti- vités avaient été organisées dès samedi dernier, l’objectif étant toujours de resserrer les liens entre les légionnaires. Mais aussi pour chacun, de pouvoir exprimer ses talents cachés et sa créativité. De la chorale, en passant par le concours des sketches, il y a rare- ment eu autant d’animations au DLEM de Dzaoudzi. Et comme le veut la tradition, un présent a sym- boliquement été remis à chaque personnel la veille de Noël.

et voilà les quelques photos que j'ai pu prendre

crèche 1

creche 2

creche 3

creche 4

creche 5

c'était vraiment de belles réalisations, dommage qu'on ai pas pu toutes les voir. Mais maintenant qu'on sait, on s'organisera mieux l'année prochaine.

Et sur le chemin du retour, nous avons croisé Le Petit Poucet qui à égrenné deci, delà ses cailloux pour qu'on retrouve le chemin.... de la sérénité?

cailloux 1

cailloux 2

cailloux 3

cailloux 5

cailloux 6

cailloux 7

Ce sont tous les petits ilots qui vont de Petite terre à Grande Terre.

Zut! Encore des photos de mer!!!!!